Le « garer » marseillais

Cours Lieutaud

Dans une ville réputée pour ses embouteillages, quoi de plus agaçant lorsque nombre d’entre eux pourraient être évités si seulement on respectait le code de la route.

A Marseille, le stationnement s’apparente souvent à « l’art de se garer à l’arrache » à savoir en double ou même en triple file ! Une vilaine manie de conducteur marseillais qui semble malheureusement tolérée par le code de la route local. Aussi, « stationner » sur un passage piéton, en double file ou tout simplement au beau milieu d’une rue pour s’acheter son paquet de clopes ou sa baguette est monnaie courante à Phocéeland. Et qu’importe si cela bloque la circulation, créé des embouteillages et alimente les embrouilles ! Or, ce mal ne touche pas uniquement les automobilistes puisque nos amis les motards, pour certains d’entre eux, transforment bien souvent les trottoirs marseillais en pistes de saut de haies.

L’exaspération monte d’un cran à l’angle Canebière/Cours Lieutaud, où le stationnement anarchique est devenu un sport national sous les fenêtres même du grand commissariat de Noailles… Pour peu qu’on ait allumé ses warning, on se verrait bien remettre une médaille de la prévention routière pour comportement exemplaire !

Bref, si tout le monde peste contre ce phénomène si caractéristique de notre ville, peu d’entre nous ont vu des policiers verbaliser les assidus du double file ! Encore moins nombreux sont les véhicules de la fourrière censés sillonner les rues du centre-ville (hors déplacement présidentiel sur Marseille et autres colloques internationaux au Palais du Pharo). « Normal » déclare Mme Pozmentier puisque Marseille compte moins de dépanneuses dans l’hypercentre que les 5 doigts de sa main droite…

Alors que faut-il faire pour mettre un terme à tout ce tohu-bohu et fluidifier les rues de notre bien-aimée ?

Certains, comme le CIQ du Merlan, ont opté pour des méthodes dites « préventives » en déposant de faux PV sur les pare-brises des voitures mal garées. Après vérification, l’effet ne semble pas avoir été si dissuasif que ça… Faut-il donc enclencher la seconde et coller sur les pare-brises des sans gênes des autocollants estampillés « je suis garé comme une merde » ? Doit-on devenir carrément violent comme cet arracheur d’essuie-glaces qui avait sévit dans le quartier du Camas sur tous les véhicules garées sur les passages piétons ? A-t-on réellement besoin d’arriver à ce niveau d’agacement pour faire réagir nos élus ?

Il y a certes des problèmes plus urgents à régler à Marseille, mais celui du stationnement anarchique est un catalyseur de bien des frustrations et symbolise à lui seul le fameux « laisser-aller »/ »laisser-faire » qui semble être un dogme chez bon nombre de nos élus locaux.

Pour que les Marseillais(e)s se responsabilisent, il est temps de prendre des mesures pour faire respecter le code de la route. La mairie s’est lancée dans la vidéo verbalisation depuis fin 2012. On nous annonce ainsi 1 500 caméras qui seront disposées d’ici à 2014 sur l’ensemble de la ville de Marseille. Soyons sympa et attendons 2014 avant de leur jeter la pierre.

En parallèle et sans attendre 2014, il serait quand même bon d’instaurer des mesures simples qui changeraient certains comportements de ce type :
– Déployer et intensifier le réseau de transports en commun, notamment dans les quartiers Nord (vaste programme).
– Baisser les prix exorbitants des parkings du centre-ville.
– Intensifier les mises en fourrières, la nuit et le week-end.
– Mieux penser la voirie.
– MPM et la mairie pourraient imposer aux gestionnaires de parking un stationnement gratuit les trente premières minutes voire la première heure dans TOUS les parkings de l’hyper-centre.
– Multiplier les stationnements réservés aux deux-roues.
– Mieux protéger les trottoirs (bornes, potelets, etc).

Bref, pas besoin d’avoir des idées lumineuses pour lutter contre ce type d’incivisme. Mais avec quelques mesures plus incitatives, on pourrait décourager le « garer » marseillais et faire reculer le stationnement anarchique une bonne fois pour toute !

FM

Publicités
Cet article, publié dans Stationnement, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Le « garer » marseillais

  1. Christel P dit :

    Tout à fait d’accord avec vous! Mais les mesures pleines de bon sens que vous proposez ne seront pas à mon avis suffisantes… Devant notre école du Rouet, le stationnement réservé aux livraisons est toujours occupé par les riverains, et les camions de livraison du Franprix se garaient sur la voie (rue du Rouet)… Une moto stationnait carrément sur le trottoir empêchant l’accès à la place handicapé devant l’école. En conseil d’école, nous avons fait remonter les faits (la police municipale disait qu’elle était trop occupée par le marché du Prado, et le conducteur de la moto qu’il se faisait sauter les PV par des connaissances) à l’adjoint en charge des écoles, qui nous a dit qu' »on » n’y pouvait rien… Heureusement une inauguration par des élus d’une fresque nous a débarrassé de toutes ces nuisances (et aussi d’un cadavre de scotter squattant le trottoir)… jusqu’à la prochaine fois… Les consignes du policier municipal: appeler le PC de la police municipale du quartier concerné en lui communiquant les plaques d’immatriculation. Diffusons les numéros des PC de la police municipale et sensibilisons les marseillais! Un blog recensant les stationnements anarchiques lecacou.skyrock.com . Seule une réelle volonté politique fera avancer les choses

  2. lagachon dit :

    Je préfère les autocollants (bien collants, genre durs à enlever sans dissolvant) « je suis garé comme une merde » (ou « va garer ton ravan ailleurs, toti » pour une version plus marseillaise) que la délation à la Police.
    En plus, ça pourrait faire l’objet d’un atelier créatif autour d’insultes locales.

    • vicente carmen dit :

      très bonne idée pour le coté créatif en collaboration avec la police bien sur ! au moins le combat serra doublement persuasif

  3. h_cp dit :

    Ils ne sont pas donnés les autocollants « je suis vraiment garé comme une merde ». Puis à Marseille certains pourraient prendre ça pour une médaille.

  4. Koller dit :

    Le stationnement est devenu anarchique. OK. Mais qui supprime les places de parking sous prétexte d’élargissement des trottoirs? Qui continue à délivrer des permis de construire en dépit de bon sens; sans prendre en compte les problèmes de stationnement que cela entraîne?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s