CGT, FO, taxis… ces systèmes mafieux qui détruisent Marseille

MafiaLes marseillais, dans leur immense majorité, ont certainement eu honte, dimanche dernier, en découvrant dans la Provence de pauvres croisiéristes littéralement forcés par des dockers de la CGT de « terminer le voyage à pied, poussant leurs lourdes valises sur des kilomètres d’asphalte, sous un soleil de plomb. » (La Provence, 08/07/2013)

Mais quelle cause – sans doute extraordinaire – a poussé la CGT à pourrir les vacances de touristes en transit (dont un en fauteuil roulant, raconte La Provence) soit « près de 1 000 passagers débarqués de deux navires de croisière [qui] ont dû gagner les sorties à pieds ou rester à bord » (La Marseillaise, 07/07/2013) et, du même coup, à humilier Marseille et ses habitants, pourtant forgés par 2600 ans d’accueil ?

Un terrible plan social ?

Non ! Le monopole du transport des bagages !

Bon sang, mais c’est bien sûr ! Des dockers traitent les touristes de manière pire que MPM  traite les ordures à Marseille (et pourtant, y’a de la marge comme en témoigne cette photo scandaleuse, prise par un internaute, rue Jean-François Leca) !) et le syndicat majoritaire du port espère quand-même que les croisiéristes (plutôt des galériens…) leur confieront leurs valises ! Bien entendu, le tout accompagné de menaces édifiantes et totalement dirigée contre la ville qui les emploie : « des blocages de ce type risquent de se reproduire tous les week-ends de juillet. » Scier la branche sur laquelle on est assis, tuer la poule aux œufs d’or, se tirer une balle dans le pied… voilà les expressions populaires qui viennent à l’esprit en entendant de tels propos !

Des expressions auxquelles on peut en ajouter  une autre, célèbre, qui colla longtemps aux chaussures de sécurité de certains dockers : les fameux « tombés du camion ». Chacun ses casseroles : à la RTM, ce sont les paires de lunettes gratis qui collent aux nez des familles de quelques agents de la Régie des Transports de Marseille (un autre lobby adepte de la pantalonnade… Lire à ce sujet la Provence du 19/04/2013 : « préavis de grève à la RTM pour un pantalon qui serre »). Des familles (comme, hélas, bien d’autres et pas forcément toutes proches de ces lobbies…) qui se rendaient en toute quiétude chez des opticiens complices qui, eux-mêmes, arnaquaient les mutuelles, afin d’obtenir des « lunettes de soleil de luxe pour zéro euro » (La Provence, 12/03/2013)

Dans le même article sur le blocage du port, le directeur de Marseille Provence Cruise Terminal, Jacques Massoni, explique à la Provence l’arnaque et le gaspillage d’argent de telles prestations : « la différence de tarif entre un porteur de bagage qui revient à environ 300 € la journée. Pour la même prestation, un docker coûte deux fois plus cher. Et il en faut souvent deux… » Rappelons au passage qu’un « croisiériste dépense en moyenne 150 € à Marseille ».

La Provence raconte enfin qu’il y a « 15 jours, le commandant du Norvegian Cruiseline aurait rédigé un rapport très défavorable à sa direction sur l’escale marseillaise. « Il a assisté à des altercations entre taxis et dockers.  »

Car, oui, un autre lobby (qui castagne) tente de détruire Marseille : les taxis ! En juin derniers, lors du week-end de TransHumance, une quarantaine de chauffeurs bloquaient purement et simplement une partie du Vieux-Port de Marseille pour protester « contre la mise en place pour les croisiéristes de navettes en bus gratuites qui passent par l’intérieur du port et les conduisent à la sortie de la gare maritime de la Joliette.  » (La Provence, 06/06/2013)

Mais souvenez-vous, déjà : en 2010, Charles Gilardenghi (ancien président de l’intersyndicale des taxis des Bouches-du-Rhône et de la régie Tupp, « placé en garde à vue […] pour travail dissimulé, faux, usage de faux et escroquerie » France 3, 21/02/2012) et sa milice de chauffeurs avaient étouffé dans l’œuf les « velocabs » ! En effet les taxis avaient alors « multiplié les menaces orales auprès des conducteurs de Vélocab’, avant de se tourner directement vers la mairie, pour finalement avoir la peau de ces nouveaux venus. » (Europe 1, 08/02/2010). En clair : « On nous a promis d’être poussés dans le Vieux-Port si on continuait » disait affirmait Jonathan Karhouri, créateur de la société gérant les 1ers vélos-taxis de Marseille en 2010.

Mais qu’est-ce qu’un taxi, au fait ? D’abord, il y a le chauffeur marseillais, qui parle rarement l’anglais (et encore moins d’autre langues)… Généralement, le chauffeur est rarement là où on l’attend et il préfère, comme à Paris (20 000 taxis mais 45 minutes d’attente en soirée sur les Champs !), squatter du côté des aéroports (Roissy, pour Paris). A Roissy, c’est 2 minutes d’attente, des courses forcément plus longues. Et puis, à Roissy, pour attendre le client intéressant, il y a un terrain de boules (véridique, d’après un reportage en caméra caché de TF1 !) où ils peuvent passer 4 heures histoire de ferrer le bon poisson !

Mais, comme les dockers, les taxis veulent conserver leurs privilèges (la nuit du 4 août 1789 est décidément bien loin…). Pas question que les croisiéristes viennent du port en navettes gratuites. Plutôt les plumer… Et, encore – soyons cynique – si ça rapportait à la ville… Mais même pas !

Et figurez-vous que ces tristes sires ont fini par mettre leurs menaces à exécution le week-end de TransHumance allant – ignobles jusqu’au bout – jusqu’à faire détourner un camion de pompiers et une ambulance de son chemin. Vous avez dit scandaleux ?

Et puis, dans les lobbies puissants qui régulent (et gangrènent) Marseille, il y a FO (Force Ouvrière). Car, si le port est tenu par la CGT et les transports en véhicules polluants par les taxis, c’est FO qui s’occupe littéralement de la ville (via la mairie, qui achète ainsi sa paix syndicale). Une organisation voulue par Gaston Defferre pour ne pas avoir d’ennuis et – encore – contenter tout le monde (les seuls qu’ils ne voulaient pas contenter, c’était les communistes ; en ne s’alliant pas à eux, il fallut attendre 2013 pour réentendre parler du projet de Marseille Métropole – ou, pour faire plaisir à Madame Joissains, Aix-Marseille Métropole).

Un excellent papier du Ravi et de Médiapart (Le Ravi, 13/04/2012) argumente sur les méfaits marseillais du « syndicat qu’il vous faut ». Titré « FO et usages de FO », l’article résume en une seule phrase le pouvoir tout puissant du syndicat à Marseille : « C’est simple si vous voulez faire une carrière normale, vous devez adhérer à FO ». Étonnant, non ?

Le constat est fait. Il est accablant. Mais quid des solutions ? Il faudrait sans doute des décennies avant de voir ce petit monde privé de privilèges… Et qui osera s’attaquer à de telles pieuvres, pour filer la métaphore mafieuse ?

C’est à nous, marseillais et néo-marseillais, de dire STOP en signant prochainement une pétition portée par le collectif Marseille Mission Possible, afin que les collectivités locales restent fermes face à ces actions antidémocratiques.

FP

Publicités
Cet article a été publié dans Pétitions. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour CGT, FO, taxis… ces systèmes mafieux qui détruisent Marseille

  1. biman dit :

    VENDREDI 27/09/2013 grève de la RTM, a quand la privatisation, car ce sont nous les contribuables qui finançons ces maffieux.

  2. Roger dit :

    Quand ont voit le travail des éboueurs a Marseille,du travail de salauds à moitié fait et diriger par la mafia du syndicat FO,j’espère qu un nouveaux maire arrêtera ,ces magoiulles

  3. onestpascequevousdites dit :

    300 euros la journée pour un porteur et le double pour un docker MDR. Vous vous rendez compte les énormités que vous racontez je suis docker travaille le matin (débarquement) et apres midi (embarquement) je touche 84 euros net pour la journée et me casser le dos avec des bagages où la limite de poids maximal n’est pas limitée comme dans les avions et pas 600 euros! c est un peu facile de raconter n ‘importe quoi moi aussi je peux écrire les journalistes sont des connards et quand ils signent un article ils mettent juste leurs initiales pour pas qu’on sache qui est l’auteur de ses aneries.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s