Une histoire de thun(n)e(l)

tunnel_10

A quelques semaines d’intervalle, Marseille et Lyon ont inauguré deux tunnels. Si ces ouvrages présentent des caractéristiques similaires (leur longueur est quasi identique), leur utilité est en revanche bien différente et transcrit une vision des déplacements urbains somme toute assez opposée chez les édiles de ces deux villes.

A Marseille, c’est tout le gratin municipal et les huiles de la communauté urbaine qui se sont bousculés fin novembre 2013 pour apparaître aux côtés des officiels de Vinci et Eiffage (les deux mastodontes du BTP ayant remporté ce juteux contrat) sur la photo d’inauguration du tunnel Prado Sud. Cet énième aspirateur (payant : 1,70 E pour 1,5 km) à voiture permet désormais de relier en 2 minutes le rond-point du Prado à l’autoroute (bouchonnée) A50 et en 7 minutes le rond-point du Prado à l’autoroute (également bouchonnée) A55. Si l’intention de gagner de « précieuses minutes » pour accéder à des autoroutes bouchonnées semble « louable », son coût – plus de 190 millions d’euros (hypothèse basse) – laisse songeur quant au rapport prix/utilité d’un tel ouvrage.

Un tiers du trafic espéré

On peut penser qu’à ce prix-là, il devait y avoir d’autres tronçons prioritaires sur lesquels investir une telle somme afin de mieux désengorger nos routes et mieux fluidifier le trafic dans le centre-ville. Il aurait également été judicieux de consacrer un tel investissement dans l’amélioration de notre réseau de transports en commun sous-développé (métro, tramway). Notons qu’à quelques centaines de mètres de là, le tunnel Rège permet de faire un trajet similaire en ne rajoutant guère plus de quatre minutes (hors période de pointe) le tout gratuitement !

Bref, depuis son ouverture, ce sont 7 000 véhicules qui empruntent quotidiennement le tunnel Prado Sud chaque jour, soit le tiers de l’objectif fixé par l’exploitant. Un succès à n’en point douter !

A Lyon, un tunnel interdit aux voitures

Chez nos voisins les Gones, c’est en marge de la traditionnelle fête des Lumières (début décembre) que les élus lyonnais ont inauguré un tunnel de près de deux kilomètres. Ce tunnel a comme particularité qu’il est EXCLUSIVEMENT réservé aux piétons, vélos et bus, le tout agrémenté de vidéos et effets sonores. Oui, vous ne rêvez pas, vous avez bien lu : un tunnel pour vélos, bus et piétons ! À Marseille, cela suffirait pour décoiffer l’ami Eugène et faire s’étouffer le père Gaudin mais à Lyon, Gérard Collomb – le maire de la ville – se félicite de cette « première mondiale » ! Pas peu fier lui aussi, Gégé Collomb poursuit sa politique de promotion des transports et déplacements doux en proposant des pistes (il y a près de 500 kms de pistes cyclable dans le Grand Lyon quand on en dénombre péniblement une centaine à Marseille) pour rendre plus intelligente et plus belle sa ville ! Aussi et pour un coût global de 28,8 millions d’euros, ce tunnel comprend, sur 10 mètres de large, une double piste cyclable, une voie piétonnière et de l’autre côté d’un muret, une voie de bus en site propre.

Si ça n’est peut-être pas l’invention du siècle, cela démontre que des villes qui ont une vraie vision et une volonté de développer les transports en mode doux y arrivent !

En attendant, sous le soleil de Marseille, le tunnel Prado Sud est désormais ouvert, les rares automobilistes qui s’y aventurent paient chers les deux minutes de traversée souterraine… et ce sans vidéo, ni effet sonore ! En surface, rien ne bouge depuis deux mois, le rond-point du Prado reste désespérément éventré, le boulevard Rabatau en chantier reçoit son sempiternel quota de pots d’échappement et la rue Arthur Scott ne porte de « rue » que son nom…

Les marseillais vont donc continuer à vivre dans une ville polluée et embouteillée, mais en mettant la main à la poche pour un projet inutile, contre-productif et très coûteux. Un  gaspillage de plus.

FM

Publicités
Cet article, publié dans Infrastructures, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Une histoire de thun(n)e(l)

  1. GOUIN cHRISTINE dit :

    Dégoûtée de tant d’incompétences qui coûtent chères!

  2. GOUIN cHRISTINE dit :

    Mais LYON a un vrai Maire qui aime sa ville, la respecte, la développe…pas un vulgaire pantin pagnolesque , décati et qui illustre bien le peu de dynamisme de sa ville!! les vieux os sèchent au soleil!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s